Meringues de la Gruyère Meier – faites à la main

Chez les Meier, les Meringues de la Gruyère c’est une « affaire de passion » raconte Sven Meier ; dès les années 70 le beau-frère de sa maman avait commencé à en produire à ses heures perdues tellement il aimait ça. Puis dès 1982 ce sont ses parents Edith et Werner Meier qui y mirent toute leur passion pour parfaire l’élaboration de ce produit si typique du terroir de la Gruyère et l’amener à sa perfection : confectionnées avec du blanc d’œuf de poules d’élevage au sol, sans additifs, ni conservateurs chimiques, les Meringues de la Gruyère sont désormais les dernières de la région à être faites à la main !

Chaque Meringue est unique, avec sa « propre forme ». Cette spécificité, Sven Meier a toujours voulu la garder depuis qu’il a repris l’entreprise au début des années 2010.

Rejoignez vous aussi la communauté des passionnés et devenez #FanDeMeringuedeGruyère

 
  • photo d'une meringue
  • lien instagram

Histoire & Recette

L'origine des meringues est controversée. Pour certains, elles seraient originaires de la ville homonyme de « Meiringen » dans le canton de Berne. Vers 1600, un confiseur appelé Gasparini aurait voulu utiliser ses restes d'oeufs provenant d'autres préparations et aurait découvert la recette.

Pour d’autres, « meringue » viendrait de la cour du roi Louis XV qui avait épousé la fille du roi de Pologne Stanislas Lesczynski, Maria, très friande de cette pâtisserie.

Une chose est sûre, il y a toujours eu une tradition entre les familles de confiseurs nichées au cœur de la Suisse qui produisaient des produits d’exception pour les grandes cours d’Europe, contribuant par-là au développement de la pâtisserie-confiserie européenne. N’oublions pas qu’un certain François Vatel, pâtissier-traiteur et organisateur de festin d’exception pour le roi Louis XIV était originaire de suisse et avait pour nom avait pour vrai nom : Fritz Karl Watel.

Les recettes à base de blanc d’œuf battu ont toujours été très appréciées à la cour et pour preuve la vogue du vacherin à la crème à l’époque de la reine Marie-Antoinette rappelait en quelque sorte son origine puisque on avait l’habitude de garnir les vacherins de petits chalets suisses (!).

Enfin, plus anecdotique mais tout aussi savoureux : en allemand on appelle les Meringues aussi « baiser » parce que lorsque la Reine d'Angleterre a goûté pour la première fois la meringue, elle aurait dit : "On dirait un baiser !"

Aussi, quelle que soit l’origine réelle, nos meringues à nous ici en Gruyère dans nos Préalpes fribourgeoises sont #gruyèriennes et #DoucesCommeunBaiser !


 
 

Tout comme pour la fabrication, l'emballage est assuré à la main! #Handmade

 

Partenaires

Notre réseau est actuellement en pleine expansion.

Si vous êtes professionnel et souhaitez bénéficier de conditions privilégiées, n’hésitez pas à remplir le formulaire et Sven Meier ou un de ses collaborateurs vous recontactera au plus vite.

 
 
 
 
logo margot
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 particulier  magasin  restaurant  distributeur  autre
 
 
 

Les meilleures choses sont les plus simples

 
design by actalis